Isère

Cet été, poussez les portes des refuges de l’Isère

Rate this post

Quelle que soit l’altitude, les refuges rythment depuis longtemps les étapes des randonneurs, alpinistes et vététistes. Parfois perçus comme inaccessibles et réservés aux montagnards aguerris, les refuges sont avant tout, des lieux de convivialité ouverts à tous. Plus qu’une escale sur un itinéraire, ils deviennent, aujourd’hui, un but pour les randonneurs qui découvrent l’univers montagnard. A la recherche d’aventure ou de contemplation, pour une pause gourmande, pour observer les étoiles ou pour la simple envie d’une immersion en pleine nature… toutes les raisons sont bonnes pour pousser les portes des refuges de l’Isère.

Les refuges de l’Isère

En Isère le Département, déploie un plan d’action visant à améliorer l’expérience vécue en refuge, à renforcer l’identité « Refuge de l’Isère », et à garantir la lisibilité et l’accessibilité de l’offre et du réseau refuge. Dès cet été de petits équipements tels qu’une paire de jumelles, une carte IGN du refuge, une BD sur l’alpinisme, et des livres sur la montagne seront mis à disposition du public dans chaque refuge isérois.

Pour choisir le bon refuge

Le nouveau cartoguide des refuges gardés de l’Isère, dans les massifs alpins de Belledonne, Vercors et Oisans-Écrins, vient de paraitre. Il est réalisé en partenariat avec l’association des gardiens de refuges de l’Isère. Qu’il constitue une étape pour aller plus haut, un camp de base pour une course alpine ou qu’il soit une destination à part entière, le refuge s’adapte à l’accueil de tous les publics.

Le cartoguide est disponible gratuitement dans les offices de tourisme et dans les refuges.

www.isere-tourisme.com/selection/refuges

Une expérience inoubliable

Lieu de convivialité où il fait bon vivre, ou encore havre de paix blotti au milieu des montagnes, le refuge fascine et attire… Halte nécessaire pour les uns avant la course d’alpinisme du petit matin ou but de promenade pour d’autres, le refuge est un lieu de rencontre et de partage. Il est un univers unique où familles, randonneurs et voyageurs peuvent se ressourcer, s’évader, se retrouver. L’âme du refuge, c’est avant tout le gardien. Non seulement il organise la vie du refuge, accueille et restaure mais il a également à cœur de faire connaitre sa vie « extra-ordinaire », de créer une ambiance chaleureuse et de faire vivre une expérience unique.

Vivre une première expérience « refuge » en famille

Que l’on choisisse de partir à la journée, ou sur plusieurs jours, bon nombre de refuges en Isère sont faciles d’accès pour que cette première immersion en montagne devienne un souvenir inoubliable, entre amis ou en famille.

S’évader au refuge Jean Collet dans le massif de Belledonne

Du haut de son belvédère, le refuge Jean Collet est un petit coin tranquille et douillet au beau milieu de la nature. Il offre un magnifique panorama sur Belledonne et la Chartreuse et des couchers de soleil à couper le souffle. Le soir venu petits et grands se rassemblent autour de la grande tablée et des marmites fumantes, pour un dîner bien mérité. Aisément accessible en 2 heures de marche depuis le parking du Pré du Mollard, le refuge est aussi le point de départ de nombreuses randonnées en direction des lacs ou d’autres sommets du massif.

www.refuge-jeancollet.fr

Première nuit en refuge avec les enfants dans le Vercors

Le refuge La Soldanelle dans le Vercors est idéal pour une première expérience de refuge avec les enfants. Il se situe à 1 500 m d’altitude, sur les Balcons Est du plateau du Vercors. Il est facilement accessible à pied après 45 minutes de montée sur un sentier de randonnée balisé (300 mètres de dénivelé). Pour le couchage, deux solutions : le dortoir de 18 places dans le refuge ou les deux yourtes implantées à proximité sur une terrasse en bois. De nombreuses activités sont programmées tout au long de l’été comme des soirées musicales, des stages photo ou des soirées astronomie.
www.lasoldanelle.com

Rando gourmande au Habert d’Aiguebelle

Une envie de combiner randonnée et gourmandise ? Direction le Habert d’Aiguebelle. Après 1h30/2h de randonnée, petits et grands atteignent le refuge situé au milieu des alpages sur les hauteurs de la station des 7 Laux (côté Prapoutel). Une belle planche de charcuterie et d’excellents desserts maison leur permettront de récupérer les forces dont ils ont besoin afin de continuer d’arpenter le domaine tout en découvrant la biodiversité environnante.

www.hautetraverseedebelledonne.com

Prendre de la hauteur au Promontoire, refuge mythique dans l’Oisans

Le refuge du Promontoire est sans aucun doute le plus mythique des refuges de l’Isère. Il est situé au pied de la Meije, emblématique sommet des Écrins (3 983 m), barrière impressionnante séparant la vallée de La Grave au nord de celle de La Bérarde au sud. Il faut compter 5 heures de marche à partir depuis la Bérarde pour accéder au refuge du Promontoire pour des bons randonneurs (1380 m) de dénivelé. Il est pour beaucoup une étape vers une course d’alpinisme comme celle de la Meije.

Les gardiens observent de plus en plus de randonneurs qui choisissent le refuge du Promontoire comme destination, pour la beauté des paysages, pour la magie des lieux et pour vivre au rythme des cordées qui partent vers la Meije.

www.refugedupromontoire.com

Refuge du Soreiller, un ilot accueillant dans une ambiance haute montagne

Niché au pied de l’Aiguille Dibona, extraordinaire sculpture de granit dans le ciel de l’Oisans, le refuge du Soreiller, îlot accueillant et convivial au milieu de son jardin de pierres est un camp de base confortable pour des escalades exceptionnelles sur un rocher réputé. Côté cuisine, le refuge privilégie les produits bios et locaux issus de la coopérative de producteurs de l’Isère «Mangez Bio Isère». Les randonneurs apprécieront de pouvoir se restaurer en altitude avec la garantie d’avoir dans leurs assiettes des produits de qualité qui viennent de la région.

www.soreiller.com

Refuge de Temple Écrins, patrimoine alpin de la vallée du Vénéon

Facilement accessible, le refuge Temple Écrins offre un magnifique panorama sur les sommets les plus prestigieux des Écrins. Il contentera aussi bien les randonneurs venus découvrir le massif que les alpinistes faisant étape vers les hauts sommets. Entièrement rénové l’an dernier, il offre une escale accueillante et sympathique pour se détendre et s’accorder une pause gourmande grâce aux plats faits maison à base de produits locaux. Un lieu unique qui permet aux excursionnistes de passer un bon moment tout en rechargeant les batteries avant de poursuivre leur randonnée.

www.temple-ecrins.com

Les animations dans les refuges

Les soirées refuge de l’Oisans

Soirée astronomie, concert ou découverte de l’histoire des environs, tous les jeudis, les refuges de l’Oisans proposent des animations spéciales. La gastronomie est particulièrement mise à l’honneur avec produits locaux et artisanaux pour charmer les vacanciers. Des soirées qui marqueront les esprits de chacun avant de reprendre la route.

www.montagne-oisans.com

Été animé au refuge de la Fare en Oisans

Au cœur du massif des Grandes Rousses, à 2280 mètres d’altitude, le refuge de la Fare offre du haut de ses 134 ans d’histoire, une ambiance authentique. Ce petit refuge intimiste, familial et rapide d’accès est situé dans un cadre magnifique et sauvage. Il accueille les curieux d’une première nuit en refuge, les randonneurs de passage et les alpinistes venus découvrir les itinéraires de moyenne et haute montagne. L’été venu, de nombreuses animations sont proposées : découverte des richesses géologiques et botaniques, apéro sauvage au soleil couchant réalisé à base de plantes comestibles des alentours, histoire du refuge devenu hôpital de fortune pendant la Seconde Guerre mondiale contée par un passionné… vivre une soirée, une nuit, un petit matin au refuge de la Fare, ce sont des souvenirs inoubliables.

www.refugedelafare.fr

Laisser un commentaire